Mon compte
a vos cotés

L’informatique omniprésente. Quel impact sur l’environnement ?

L’informatique s’est imposée autour de nous. Au bureau, à la maison, lors des déplacements, l’accès à Internet, à la téléphonie, à la télévision numérique et autres est possible presque partout. Et facilement. Mais quels sont les impacts environnementaux de la multiplication de ces services et équipements ?
l’éco- responsabilité. Découverez ce guide.

 

Le groupe Ecoinfo, créé en 2006 à l’initiative de la fédération des réseaux RESINFO1, s’est penché sur cette question de l’omniprésence de l’informatique en se concentrant sur les problématiques de la consommation énergétique et de la pollution liées à l’utilisation et à son développement. Deux axes essentiels de travail ont été dégagés :

  • améliorer l’information et la sensibilisation des différents publics concernées (utilisateurs/décideurs),
  • accroître l'usage de moyens modernes de télécommunication : visio et audio conférence
  • aider les acheteurs à intégrer des critères sociaux et environnementaux dans leurs commandes et les utilisateurs à se débarrasser « proprement » de leurs déchets électroniques.

Quelques données à savoir

De la fabrication à la mise au rebus, en passant par son utilisation, chaque étape de la vie de ces équipements informatiques peut être quantifiée en impact environnemental. A retenir :

- la fabrication d’un ordinateur et son écran nécessite 1,8 tonnes de ressources (240 kg d’énergie fossile, 22 kg de produits chimiques, 1 500 litres d’eau) ;
- des exemples d’actions et retours d’expériences,
- il y a environ 1 milliard d’ordinateurs (personnels) en 2008, ce chiffre va doubler en 2015 (source cabinet Forrester) ;
- le coût énergétique de fabrication d’un ordinateur (unité centrale et écran) est équivalent à deux années de fonctionnement ; changer tous les 2 ans revient à consommer à chaque fois 4 ans d’énergie.

Qui dit multiplication des services sur Internet, dit mise en oeuvre de serveurs, toujours plus énergivores, fonctionnant 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. La dernière estimation du nombre de serveurs de Google fait état de 450 000 machines réparties dans 25 centres à travers le monde pour gérer les milliards de requêtes envoyées chaque jour sur son site. Ce développement de l’informatique et des services associés permet aujourd’hui d’estimer que, dans le secteur professionnel, l’énergie (directe et indirecte) consommée par l’informatique correspond au quart de l’énergie consommée totale dans les entreprises.

Et la fin de vie

Le nombre des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE), ne cesse de progresser chaque année : 4 000 tonnes chaque heure au niveau mondial, soit 14 kilogrammes par an et par citoyen. Inutile de rappeler que 90% des DEEE sont incinérés quand ils ne sont pas enterrés sauvagement. Que dire aussi de la quantité de mercure qui ne cesse d’augmenter et dont le quart provient directement de l’informatique avec l’apparition de maladies neurologiques chez les jeunes enfants (Etude APE sur les femmes américaines).

Information et intervention

Pour le groupe Ecoinfo, la priorité est d’agir. Chacun des membres du groupe le fait à son niveau (achat, maintenance, développement de réseaux) mais chacun d’entre nous peut aussi y contribuer par ses comportements. Leur conclusion : « s’il est déjà possible d’intervenir à toutes les étapes du cycle d’un matériel informatique, l’action la plus efficace que vous puissiez avoir pour limiter l’impact écologique de ces matériels, c’est de réduire les achats et augmenter leur durée de vie ! ».

Encore plus d’informations (dont une lettre d’information)
et de chiffres sur www.ecoinfo.cnrs.fr.
Contact :
Francoise.Berthoud@grenoble.cnrs.fr

ecoinfo.jpg

Toujours plus d’information sur le site : www.ecoinfo.cnrs.fr

ensavoirplus

Conseils à suivre

  • Offrez une deuxième vie à vos anciens matériels avant d'envisager un nouvel achat.
  • Dimensionnez votre achat en fonction de vos besoins sur plus de 3 ans (matériels évolutifs).
  • Achetez une garantie supérieure à 3 ans (matériels solides).
  • Utilisez les technologies modernes permettant de réduire le nombre de serveurs informatiques (mutualisation, virtualisation).
  • Renseignez-vous sur les conditions sociales des ouvrier(ères) qui fabriquent les composants.
  • Eteignez les ordinateurs en cas de non utilisation prolongée (supérieure à 10 min).
  • Attention aux consommations cachées !
  • N'imprimer que le nécessaire en recto/verso sur du papier recyclé !
  • Le coût énergétique de la climatisation peut être réduit d'un facteur important moyennant quelques aménagements.
  • Soyez vigilant quant au devenir en fin de vie de votre matériel informatique.
chiffrescles

Objectif : sensibiliser utilisateurs et décideurs dans leurs choix en matériels informatiques.

Simulation sur 12 ans, tous les 2 ans l'efficacité énergétique des boîtiers d'alimentation est augmentée de 7,5% et l'énergie totale utilisée par la phase de production baisse de 2%.

Scénario 1 : tous les 2 ans (aux nouvelles générations) +45% d'énergie, 3x déchets

Scénario 2 : tous les 3 ans(en fin de garantie standard) +27% énergie, 2x déchets

Scénario 3 : tous les 6 ans (faire durer le maximum) minimise l'énergie totale, minimise les déchets

logo ademe logo ministere

La Lettre Eco-acteurs Ensemble est éditée par l'ADEME, Service Animation Territoriale, Direction exécutive Action Territoriale
Adresse postale ADEME, 20 avenue du Grésillé BP 90406 / 49004 Angers Cedex 01
Directeur de publication : Eric VÉSINE, Chef du Service Animation Territoriale
Rédacteur en chef : Nicolas VALLÉE, Chargé de projet Eco-responsabilité / Cit'ergie
Rédaction & réalisation : Empreinte digitale / V-Technologies